Mexiiiiiicooooo !

Une aventure mexicaine
Sous le soleil de Mexico
Ça dure à peine une semaine
Mais quelle semaine
Et quel crescendo

Luis Mariano

Après un vol moins long d’une heure que prévu (le pilote devait avoir un rendez-vous urgent), nous arrivons bon pied bon œil à l’aéroport de Mexico. Le temps de passer l’immigration, de récupérer les bagages, de retirer des sous, de sauter dans un taxi et nous arrivons à notre hôtel. Ouf ! Dodo….

Le lendemain, nous partons prendre connaissance de CDMX comme ils disent (pour Ciudad de Mexico). Pour ça, le truc sympa c’est le bus à touristes (et à impériale décapotable) qu’ont croise dans toutes les grandes villes.

Ça permet de repérer les endroits à voir ultérieurement tout en bullant au soleil, cheveux au vent.

L’inconvénient c’est qu’on attrape vite un teint d’anglais en vacances vu qu’on est en plein soleil et qu’on ne le sent pas à cause du vent.

Vu qu’on était quand même en plein décalage horaire (-7 heures par rapport à la France), on ne peut pas dire que les rues étaient bondées ni que les travailleurs mexicains étaient tous à fond.

Et puis il n’y a pas que des métiers faciles !

Qu’il est doux de se balader quand tout s’agite autour de vous. On vous met dans le désordre des choses qu’on a bien aimées (normal les autres on ne les a pas photographiées).

Ah si, dans le genre travailleurs à fond (ou pas) il y en a une espèce qu’on voit absolument partout, mais alors vraiment partout ce sont eux :

Quelques détails architecturaux sympas comme ce banc ou cette applique nous ont attiré l’œil (vif bien sûr).

Quelques images en vrac, tout d’abord la place Santa Domingo avec ses arcades abritant une myriade d’échoppes spécialisées dans l’imprimerie en tout genre.

Un passage autour de la colonne El Ángel de la Independencia (L’Ange de l’Indépendance pour les non hispanophones) de 45 mètres de haut (36 mètres de colonne et 6,7 mètres d’ange en bronze couvert de feuilles d’or, plus la base).

Et pour finir ce premier jour, le monument de la révolution mexicaine, celui à la gloire de Benito Juarez (ancien président de la république et héros national majeur), le palais des beaux-arts et le surprenant musée Soumaya.

Le lendemain, toujours levés de bon matin (saleté de décalage horaire qui nous pourrit les grasses matinées), nous partons vaillamment à l’assaut du musée d’anthropologie grâce à un judicieux combo bus/métro. C’est dans ces moments-là que l’on apprécie pleinement la gentillesse des mexicains, toujours prompts à nous venir en aide avec patience et sourire !

En route nous passons devant le monument des enfants héros de la bataille de Chapultepec (en 1847 lors de la guerre américano-mexicaine, des cadets de l’académie militaire du même nom moururent en héros).

Le monuments des enfants héros de Chapultepec.

Et comme il faut un début à tout, nous y avons vu notre premier Quiscale à longue queue (si jamais quelqu’un ne le sait toujours pas, les oiseaux c’est notre truc).

Quiscale à longue queue (et à l’oeil farouche).

Arrivant au musée nous sommes accueillis par un gigantesque parapluie d’acier et d’aluminium d’une surface de 4400 m2 d’où tombe une pluie rafraichissante.

Parapluie géant du musée d’anthropologie.

Bon, on ne va pas tout vous détailler du contenu de ce musée consacré aux différentes civilisations précolombiennes jusqu’à nos jours.

On peut y retrouver groupées par salles les époques Olmèque, Totonaque, Maya, Zapotèque, Mixtèque, Toltèque et Aztèque.

Ce musée est vraiment magnifique et mériterait qu’on y consacre plusieurs jours tellement il est riche. Du coup, c’est bien fatigué que nous rentrons nous coucher à notre hôtel (par le biais de deux lignes de métro et une variante de bus qui nous dépose quasiment devant).

Le lendemain direction Teotihuatan (ces noms….), zone archéologique située à 50 kms au nord-est de México. Ce coup-ci c’est le trolleybus qui nous emmène à la gare routière, où un car prend le relais pour une bonne heure de route (musique à fond à l’aller, duos de guitaristes au retour, tout le charme de l’Amérique latine).

Un peu à contre-jour le matin, la pyramide du soleil.

Dès l’arrivée on tombe en admiration pour la pyramide du soleil, dont on ne se rend vraiment compte des dimensions (224 mètres de côté) que sur place.

Depuis le début du confinement, son ascension est interdite au public. Il est fortement possible que cette interdiction devienne définitive par mesure de conservation.

Sur le même site on peut voir la pyramide de la lune qui, bien que plus petite, atteint la même hauteur que sa grande sœur par le biais de la déclivité du terrain.

Le site est immense (2O km2) et était en fait une ville commerçante, ouverte sur le monde, une des plus importante du continent mésoaméricain (100 000 habitants en l’an 250).

L’escalier monumental de la pyramide de la lune.

Sur le site on peut voir le palais de Quetzalpapálotl (littéralement du beau papillon). On y voit quelques beaux piliers sculptés représentant le fameux Quetzal l’oiseau aux longues plumes vertes.

Il y a aussi un petit musée assez intéressant à côté d’un jardin de cactus. Et bien sûr des vendeurs de souvenirs qui guettent le chaland à l’ombre de leurs sombreros.

Jardin de cactus.

Vendeuse sous son chapeau.

De retour en ville, on avait une petite faim. Un arrêt dans un petit restaurant nous a permis de nous sustenter très agréablement à prix modique.

Soupe de courgette, pommes de terre à la crème, porc caramélisé pour l’un et pour l’autre soupe d’effiloché de poulet au riz, riz et bœuf mijoté. La boisson (jus de concombre/citron) et la salade de fruit était offerte. Tout ça pour 7 € les deux repas, on reviendra tiens !

Demain on quitte México pour Querétaro puis Guanajuato (plus au nord), mais on reviendra dans quelques jours car nous avons réservé une visite du musée de Frida kahlo pour le 17 novembre.

La team Topette ! avec ses couleurs anglaises.

Allez, Topette !

8 réflexions sur « Mexiiiiiicooooo ! »

    1. Bonjour Martine,
      Il est vrai que nous avons pu faire de belles et intéressantes visites depuis les quelques jours que nous avons passés au Mexique.
      On espère que le format du blog te plait.
      La team Topette !

  1. Hello la team anglo-mexicaine !
    Ravis de constater que vous avez déjà pris vos marques à Mexico ! Vous avez vu du beau, et je ne pense pas que vous ayez raté quelque chose en restant au pied de la Pyramide du Soleil !!! Si la montée était facile, en revanche, la descente était vraiment pénible… Et puis c’est mieux pour la protection des bâtiments (excuse bien pratique pour moi, Gérard veut toujours que je fasse des trucs pas possible en escalade !)…
    Profitez bien de Queretaro et Guanajuato (on a hâte de voir les photos), et j’attends aussi avec impatience celles du musée Frida Kahlo (malgré notre résa, on n’avait pas pu le visiter à cause de l’élection d’Amlo…)
    PS1- Franchement, pour la rougeur du visage, c’est pas choquant, surtout faut pas venir à Venise, à cause du vaporetto, je suis passée au rubicond…
    PS2 – Gérard a beaucoup aimé revoir un quiscale (ici, c’est plutôt des pigeons !)
    Amitiés de la team vénitienne

    1. Hola la team Vénitienne,
      Chaque oiseau pris en photo nous fait penser à Gérard !
      Il faut reconnaitre que la fermeture de l’accès aux pyramides a bigrement soulagée Martine, son stress s’envolant d’un coup à la vue des barrières de protection…
      On a déjà fait un petit tour de Queretaro qui nous semble effectivement très agréables après les quelques jours passés dans la très bruyante ville de Mexico !
      A bientôt pour la suite
      Bises,
      La team Topette !

  2. Coucou la Team Topette … Quel voyage et toute cette richesse culturelle, vous voyez des choses très différentes, c’est formidable. Il y a de quoi s’en mettre plein les yeux et la tête aussi, ça donne envie de prendre la valise et de partir découvrir tout ça.
    Au plaisir de découvrir la suite de votre voyage, portez-vous bien en attendant de vous lire.
    P.S. : Waouh la sécurité et coté repas c’est top, il parait que les cactus se mangent, pas tous très certainement, avez-vous eu l’occasion d’en manger ?

    1. Oui le Mexique est un pays très intéressant à visiter, une culture culinaire bien différente de la notre, une histoire très ancienne et des monuments grandioses… pleins de belles découvertes pour nous ! Le nopal est bien un plat de cactus mais nous n’en avons pas encore vu pour y goûter. Par contre dans les restaurants il nous est souvent offert de l’agua jamaica, de l’eau aux fleurs d’hibiscus, désaltérant.
      A bientôt
      La team Topette

  3. Oh la la la quel retard j’ai dans la lecture de vos tribulations ! Mais aujourd’hui c’est congé et je consacre ma matinée à vous lire et dès ce premier article je me sens déjà tellement bien ! Je suis au Mexique avec vous merci !

    1. Bonjour Isa,
      Il n’y a jamais de retard à nous lire, d’autant que nous imaginons que vous devez être bien occupées !
      Nous sommes très contents que nos photos te rappellent de bons souvenirs.
      Bises,
      La team Topette !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *